Blagues.org : Travail

 


14 - C'est un homme d'affaire qui est en vacances en afrique. il voit un pêcheur qui revient avec un poisson.il admire sa prise et lui dit:
-C'est le bonheur. tu retournes en chercher? je vais avec toi. il faut que tu m'expliques comment tu pêches.
-retourner en chercher!... mais pour quoi faire?
-mais parce que tu en auras plus
-mais pour quoi faire?
-mais, parce que, quand tu en auras plus, tu en revendras.
-mais pour quoi faire?
-parce que, quand tu l'auras vendu , tu auras de l'argent.
-mais pour quoi faire?
-comme ça tu pourras t'acheter un petit bateau.
-mais pour quoi faire?
-ben, avec ton petit bateau tu auras plus de poissons
-mais pour quoi faire?
-eh bien, tu pourras prendre des ouvriers
-mais pour quoi faire?
-ben, ils travailleront avec toi
-mais pour quoi faire?
-comme ça tu deviendras riche
-mais pour quoi faire?
-comme ça tu pourras te reposer
-mais.....c'est ce que je vais faire tout de suite.....



20 - Une importante exploitation forestière du Canada passe un jour une petite annonce dans le but de recruter un bûcheron. Quelques jours plus tard,
un gringalet arrive et se présente :
- Je viens pour l'annonce, pour le bûcheron...
- Mais tu n'es pas ce que je recherche. Il me faut un gars taillé dans l'acier, capable de bosser 10 heures par jour sans sourciller!
Le gars lui répond :
- Laissez-moi vous montrer de quoi je suis capable.
- OK, voici une hache. Tu vois cet érable gigantesque là-bas, va l'abattre.
Alors le petit gars s'en va au pied de l'arbre, et en une minute l'arbre est par terre! Le chef d'exploitation n'en revient pas. Il demande:
- Mais où as-tu appris à couper un arbre aussi vite?
- Au sahara...
- Tu veux dire, dans le 'désert' du sahara ?
Alors le petit gars rigole et dit :
- Ouais, c'est comme ça qu'ils l'appellent maintenant.



30 - Un coq rentre au poulailler avec un œuf d'autruche. Il convoque ses poules.
"Mesdames, je ne voudrais pas vous vexer, mais vous voyez ce que produit la concurrence ?"



117 - Ça se passe sur le chantier d'un immeuble en construction. Trois ouvriers, un français, un anglais (francophone) et un belge font la pause casse-croûte du midi tout en haut de l'immeuble.
L'anglais : " Oh, incroyable ! Encore un sandwich au cheddar. Je vais vous dire un truc : -Si ma femme me fait encore un sandwich au cheddar, demain, je me tue ! ."
Le français : [un peu interloqué] "-Oh. merde, encore de la choucroute."
L'anglais : "- Ben, c'est pas mal, ça change des sandwichs..."
Le français : "- Oui peut-être, mais tous les jours, c'est trop." Si demain j'ai encore le même menu, je te suis..."
Le belge : "Hum. Moi j'ai encore eu du waterzoï. Je suppose que je vais me tuer si j'ai encore la même chose demain."
Nous sommes le jour suivant, il est midi, et c'est encore la pause casse-croûte.
L'anglais : " Damn it ! J'avais pourtant dit à mon idiote de femme de ne plus mettre de cheddar dans mes sandwichs. C'est décidé, cette fois-ci c'est la bonne ! - et il saute.
Le français : "Oh non ! . Ma femme m'a encore fait de la choucroute ! Attend moi... "
Le belge : [très inquiet, il ouvre sa gamelle et...] "Oh. Du waterzoï. En fait je ne veux pas mourir, mais une promesse est une promesse..." A l'enterrement, les trois femmes discutent entre elles :
L'anglaise : " Sigh, si seulement je ne lui avais pas fait de sandwich au cheddar, il serait encore avec nous."
La française : "Le mien aimait le thon Pourquoi ne lui ai-je pas préparé des sandwichs au thon... c'est ma faute..."
La belge : "Je ne comprends pas. Il a toujours insisté pour faire lui-même ses propres sandwichs"



143 - Un matin, une blonde arrive au bureau en pleurant. Son patron, soucieux du bien-être de ses employés lui demande avec sympathie ce qui se passe.
La blonde lui répond : - Tôt ce matin, j'ai reçu un coup de téléphone m'annonçant que ma mère venait de mourir.
Le patron, se sentant vraiment désolé pour elle lui explique : - Pourquoi ne rentreriez-vous pas chez vous pour la journée ? Il n'y a pas trop de boulot en ce moment. Prenez une journée de congé pour vous reposer.
La blonde lui répond très calmement : - Non, je préfère être ici. J'ai besoin de m'occuper l'esprit et c'est ici que j'aurai le plus de chance de ne pas y penser.
Le patron est d'accord et laisse la blonde travailler comme d'habitude.
- Et si vous avez besoin de quelque chose, n'hésitez pas à me le dire.
Quelques heures passent et le patron décide d'aller voir comment va la blonde. Il passe la tête par la porte et voit la blonde pleurer comme une hystérique. Il se précipite vers elle et lui demande, inquiet : - Qu'est-ce qui ne va pas maintenant ? Vous allez bien ?
- Non ! , crie la blonde, ma soeur vient de m'appeler. Sa mère aussi est morte !



163 - Un mari dit à sa femme pendant qu'ils sont très occupés... :
- Dis-moi chérie, tu pourrais me le dire quand tu auras un orgasme
- Mais chéri, tu ne veux quand même pas que je t'appelles au travail !



184 - Pourquoi les Corses sont petits ?
Parce qu'on leur a dit : - Quand tu seras grand, tu iras travailler.



189 - Au cours d'une récente grève à Ajaccio, la direction de l'entreprise a du faire appel aux C.R.S. pour faire évacuer l'usine. Ceux-ci sont intervenus à
coup de grenades lacrymogènes. C'était la première fois qu'on a vu des Corses quitter leur travail en pleurant.



190 - C'est un corse qui cherche du travail. Connaissant l'autoroute entre le nord et le sud de l'île, il se décide d'aller voir si par hasard, il n'y aurait pas un boulot pour lui à l'équipement.
On lui propose de peindre des bandes blanches tout le long de l'autoroute. Il accepte.
1er jour : il fait 100 mètres de ligne blanche.
2eme jour : il fait 50 mètres
3eme jour : il fait 25 mètres
4eme jour : il fait 10 mètres
Le 5eme jour, le chef vient le voir et lui dit :
- Ok, pour le premier jour. 100 mètres c'est pas tellement, mais ça passe. Mais les jours suivants, pourquoi as-tu diminué les mètres ?
L'autre lui répond :
- Chef, plus j'avance et plus le pot de peinture est loin !



192 - Un jeune Corse demande à son grand-père comment être heureux.
- Fiston, il faut la santé et un bon travail.
- Tu as eu cela, toi, pépé ?
- Moi ? J'ai toujours eu une bonne santé parce que Mémé a toujours eu un bon travail !



193 - Un cafetier corse dit à sa femme:
- Je monte faire la sieste.
Elle demande pourquoi. Il répond :
- Que veux-tu, je ne peux pas rester sans rien faire !



539 - Un gars passe sa tête à la porte d'entrée du coiffeur et demande :
"Combien de temps avant que vous puissiez me couper les cheveux?"
Le coiffeur jette un oeil à toutes les personnes qui attendent déjà leur tour et répond :
" Faut compter deux heures . "
Et le gars s'en va.
Quelques jours plus tard, le même gars passe sa tête à la porte et demande :"Combien de temps avant que vous puissiez me couper les cheveux?"
La encore, le coiffeur parcourt son salon qui est encore rempli de clients et répond :
" Pas avant deux heures."
Et le gars s'en va.
Une semaine plus tard le même gars passe encore la tête a l'entrée du salon de coiffure avant de poser la sempiternelle question :
" Vous pouvez me prendre dans combien de temps? "
Le coiffeur répond :
" Dans deux heures et demi "
et le gars s'en va.
Là, le coiffeur s'adressse à l'un de ses amis présent dans le salon et il lui dit : " Dis donc Bernard, tu veux bien suivre le gars qui vient de passer son nez à la porte, et tu regarde bien ou il va."
Un peu plus tard , Bernard est de retour dans le salon de coiffure et il a du mal à réprimer un fou rire.
" Alors ? " lui demande le coiffeur, " tu l'a suivi ? Où est-il allé en sortant d'ici ?? "
et Bernard lui répond :
"Chez toi............"



540 - Dicton chinois :
"La hiérarchie d'une entreprise, c'est comme un arbre plein de singes, tous sur des branches différentes à des niveaux différents.
Certains des singes montent, d'autres descendent.
Les singes d'en haut regardent les singes d'en bas et voient un arbre avec plein de visages souriants.
Les singes d'en bas regardent en haut et ne voient rien d'autre que des trous du cul."



541 - C'est un aveugle qui cherche à se faire embaucher dans une scierie.
Le patron de la scierie lui demande:
"Et vous pensez que vous pouvez travailler ici avec votre handicap?"
"Oui, bien sûr, parce que je peux me servir de mon odorat là où les autres ont besoin de leur vue!"
Le patron de la scierie n'y croit pas trop et décide de tester les compétences de l'aveugle. Il fait amener plusieurs échantillons de bois différents, dans le but de les faire reconnaître à l'aveugle.
Le premier échantillon est posé sur la table. L'aveugle le renifle et dit:
"ça, c'est du chêne, et même du jeune chêne" affirme l'aveugle.
Le patron pose un deuxième échantillon sur la table:
"ça c'est du hêtre" affirme l'aveugle.
Le patron pose un troisième échantillon sur la table:
"ça c'est du merisier" affirme l'aveugle.
L'aveugle ne s'est pas trompé une seule fois et le patron est très impressionné. Comme il est très joueur, il veut tenter une expérience: Il passe dans le bureau d'à côté et va chercher la secrétaire (qui a déjà 20 ans de service dans la scierie). Il lui demande de se coucher devant l'aveugle sur la table et de baisser sa culotte, ce qu'elle fait.
Le patron lance alors à l'aveugle:
"Si vous reconnaissez cet échantillon, je vous donne le boulot!"
L'aveugle renifle, puis renifle encore, enfin il dit:
"Ah! Vous me tendez un piège!!! Ce n'est pas un bois que l'on utilise normalement dans une scierie... Je pense que c'est le bois de la porte des chiottes d'un vieux bateau de pêche à la crevette"



542 - Le corbeau sur un arbre était perché
A ne rien faire de la journée
Un lapin voyant ainsi le corbeau,
L'interpelle et lui dit aussitôt :
"Moi aussi, comme toi, puis-je m'assoir
Et ne rien faire du matin jusqu'au soir?"
Le corbeau lui répond de sa branche :
"Bien sur, ami à la queue blanche,
Je ne vois ce qui pourrait empêcher
Le repos, de la sorte, rechercher."
Blanc lapin s'assoit alors par terre,
Et sous l'arbre reste à ne rien faire,
Tant et si bien qu'un renard affamé,
Voyant ainsi le lapin somnoler,
S'approchant du rongeur en silence,
D'une bouchée en fait sa pitance.
Moralité :
Pour rester ainsi à ne rien branler,
Il vaut mieux être haut placé.



543 - C'est l'histoire d'un patron qui, pour recruter sa secrétaire décide de poser la même question à 2 candidates
- Que faites vous si vous trouvez un billet de 500 F par terre ? 
La première - Je mets une affiche à la cafétéria et je fais le tour de mes collègues pour retrouver celle ou celui qui l'a perdu. 
La deuxième - Je le mets dans mon tiroir. Si au bout d'un an personne ne le demande, je le garde. 
A votre avis, laquelle sera embauchée ? - Celle qui a les gros seins.



544 - Un homme, dans son jeune temps, avait subi un grave accident d'auto. Les séquelles permanentes de cet incident est qu'il s'était fait amputés les deux oreilles. Maintenant homme d'affaires redoutable, il est débordé par le travail et veut donc engager un homme de confiance. Par contre, comme il était très complexé de son handicap, le candidat idéal serait celui qui serait très discret sur sa situation... Il commence donc les entrevues. Après que le 1er candidat ait bien répondu aux questions d'usages, l'homme d'affaires demande : 
- Quand tu me regardes, tu remarques quelque chose de bizarre ? 
Le candidat répond : - Heu.... oui ! Vous n'avez pas d'oreilles !
L'homme d'affaires, agacé, met une note au dossier du candidat et le fait sortir de son bureau. 
Le 2eme candidat arrive. Ô génie se dit l'homme d'affaires en lui-même ! Mais il doit passer LE test... 
L'homme d'affaires demande : - Quand tu me regardes, tu remarques quelque chose de bizarre ?
Le candidat tarde à répondre... Finalement, il dit : - Oui... Je vois que vous portez des verres de contacts...
L'homme d'affaires, surpris, lui demande : - Heu... OUI !!! Comment as-tu fait pour remarquer ?
Le candidat lui répond : - Tu ne peux pas avoir de lunettes, t'as pas d'oreilles !!!



545 - Trois comptables se retrouvent dans un bar à la sortie d'un congrès. Ils se boivent une mousse chacun puis vont pisser tous ensemble. Le premier se secoue, va se laver les mains puis se les sèche longuement avec force serviettes. 
- Dans ma boîte on nous apprend à être méticuleux ! dit-il 
Le second se lave les mains et se les sèche minutieusement avec toute la surface utile d'une seule serviette. 
- Dans ma boîte, on nous apprend à être méticuleux, et efficaces aussi. 
Le troisième sort sans se laver les mains. Dans ma boîte, on nous apprend à ne pas se pisser dessus !



546 - Règle n° 1. Le Chef a raison.
Règle n° 2. Le Chef a toujours raison.
Règle n° 3. Même si un subalterne a raison, les deux premières règles s'appliquent.
Règle n° 4. Le Chef ne dort pas, il se repose.
Règle n° 5. Le Chef ne mange pas, il se nourrit.
Règle n° 6. Le Chef ne boit pas, il déguste.
Règle n° 7. Le Chef n'est jamais en retard, il a été retenu ailleurs.
Règle n° 8. Le Chef ne prend jamais de liberté avec sa secrétaire, il fait son éducation.
Règle n° 9. Le Chef ne quitte jamais son service, il a une réunion à l'extérieur.
Règle n°10. Le Chef ne lit jamais son journal pendant le service, il s'informe pour protéger l'entreprise et donc les emplois de tous.
Règle n°11. Le Chef fait énormément de sacrifices pour ses subalternes ; ils peuvent donc bien en faire un ou deux pour le Chef en retour.
Règle n°12. Le Chef a le droit d'être toujours de mauvaise humeur et d'insulter les subalterne c'est dû à son stress de Chef.
Règle n°13. On entre dans le bureau du Chef avec ses idées personnelles, on en ressort avec les idées du Chef.
Règle n°14. Le Chef est toujours le chef, même en slip de bain.
Règle n°15. Plus on critique le Chef, moins on à de primes.
Règle n°16. Ne jamais oublier que le Chef est oblige de penser pour tout le monde.
Règle n°17. Seul le Chef a une vision globale de l'entreprise.
Règle n°18. Si vous avez un doute conformez vous à la règle numéro 1 !



547 - C'est un gars qui est chez le coiffeur et a qui le coiffeur demande quelle coupe il désire .
Le gars répond :"
Je voudrais : - Rasé sur le côté gauche, la banane mais juste à droite et de travers, la brosse sur le dessus mais avec un trou au milieu, la nuque dégarnie mais avec quelques touffes par ci par là.
Le coiffeur lui répond que ce n'est pas possible car ce n'est pas une coupe.
Le gars répond : - Ah ouais, pourtant c'est ce que tu m'as fait la dernière fois ..



548 - Un jour, alors qu'elle marchait dans la rue, une femme cadre à qui tout réussit est tragiquement heurtée par un autobus et meurt. Son âme arrive au Paradis où elle est accueillie par St Pierre.
- Bienvenue au Paradis, avant de vous installer ici, il semble que nous ayons un problème. Voyez-vous, c'est plutôt étonnant mais nous n'avons jamais eu de femme cadre jusqu'ici et nous ne sommes pas tout à fait sûrs de ce que nous devons faire de vous.
- Aucun problème, laissez-moi simplement entrer, dit la femme.
- J'aimerais bien mais j'ai des ordres qui viennent d'en haut. Ce que nous allons faire, c'est vous laisser passer un jour en Enfer et un jour au Paradis et ainsi vous pourrez choisir où vous voudrez passer l'éternité.
- Je pense que j'ai déjà fait mon choix... Je préfère rester au Paradis, dit la femme.
- Désolé, mais nous aussi avons des règles...
Et ainsi St Pierre emmena la femme cadre dans un ascenseur qui descendit en Enfer. Les portes s'ouvrirent et elle se retrouva sur le green d'un terrain de golf magnifique. Un peu plus loin, il y avait le country club et devant, tous ses amis, bien habillés, qui l'acclamèrent. Ils s'approchèrent, l'embrassèrent et parlèrent du bon vieux temps. Ils firent un excellent parcours de golf et, le soir allèrent au country club où ils dégustèrent un excellent steak et du homard. La femme cadre rencontra le Diable, réellement quelqu'un de charmant et elle passa un merveilleux moment à raconter des histoires et à danser. Elle passa un si bon moment qu'avant qu'elle s'en rende compte, il était temps de partir. Tout le monde lui serra la main, lui fit au revoir et elle monta dans l'ascenseur. Celui-ci retourna au Paradis et elle retrouva St Pierre.
- Maintenant, vous allez passer un jour au Paradis, dit-il.
Elle passa ainsi les 24 heures suivantes allongée paresseusement sur les nuages à jouer de la harpe et à chanter. Elle passa un si bon moment qu'avant qu'elle ne s'en rende compte les 24 heures étaient passées et St Pierre était de retour pour l'emmener.
- Alors, vous avez passé un jour en Enfer et un jour au Paradis. Maintenant, vous devez choisir pour l'éternité.
La femme cadre réfléchit un instant et répondit : - Eh bien, je n'aurais jamais cru que je dirais ceci, le Paradis est vraiment bien mais je crois que je me plairai plus en Enfer.
Alors, St Pierre l'escorta jusqu'à l'ascenseur et elle descendit à nouveau en Enfer.
Quand les portes de l'ascenseur s'ouvrirent, elle se retrouva dans un paysage désolé plein d'immondices. Elle vit ses amis vêtus de haillons ramassant les saletés pour les mettre dans des sacs. Le Diable vint vers elle et lui mit brutalement la main sur l'épaule.
- Je ne comprends pas, balbutia la femme cadre, hier j'étais ici et il y avait un parcours de golf et un country club et nous avons mangé du homard et nous avons dansé et nous nous sommes bien amusés. Maintenant, c'est un désert d'immondices et tous mes amis semblent si misérables..."
Le Diable la regarda et sourit : "Hier nous vous recrutions. Aujourd'hui, vous faites partie du personnel."



549 - La secrétaire: - Chef, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle:
Le chef : - Eh bien, donnez-moi la bonne !
La secrétaire: - Vous n'êtes pas stérile !



618 - Un photographe travaillant pour Paris-Match devait faire des photos d'un gigantesque incendie de forêt dans le midi. Il appelle l'aéroport de Nice et demande un pilote. On lui répond qu'un Cessna avec son pilote seront prêts à l'emmener sur place dans deux heures.
Deux heures plus tard, le photographe est sur le tarmac et trouve le Cessna et son pilote qui l'attendent. Il monte dans l'avion et crie:
- Allons-y!
Alors le pilote du Cessna met le moteur en marche, va se mettre face au vent et décolle.
En l'air, le photographe dit:
- Vous voyez les fumées là-bas, allez voler au plus près en vous plaçant au Nord. Ensuite, vous effectuerez plusieurs passages à basse altitude.
À ce moment là le pilote demande nerveusement:
- Mais pourquoi ?
- Ben, parce que je veux prendre des photos tiens! Je suis photographe à Match, pas marin pêcheur!!
Après une pause dans un silence pesant le pilote répond:
- Allez c'est une blague, hein?! Vous êtes mon instructeur???..



621 - Deux voyageurs de commerce discutent:
- Moi, fait l'un, je traite mes clients comme mes cigarettes.
- Comment cela?
- Je les roule toujours moi-même!



625 - Chez le coiffeur, un homme se fait couper les cheveux puis, le coiffeur ayant terminé, il désigne du doigt un enfant et dit: "vous coupez les cheveux du gamin, je fais quelques courses et je reviens".
Le coiffeur coupe les cheveux de l'enfant qui, une fois la coupe terminée, s'assied et lit une bande dessinée.
Au bout d'une heure, l'enfant étant toujours assis à attendre, le coiffeur lui demande : "Hé bien mon petit, quand est-ce que ton père revient te chercher?".
L'enfant répond alors :"Ce n'est pas mon père, c'est un monsieur qui s'est adressé à moi dans la rue et il m'a dit : "Viens avec moi, on va se faire couper les cheveux à l'oeil".



642 - Une brave dame, un peu simplette, disons-le ! arrive affolée, en salle d'attente, chez son gynéco. 14 personnes y sont déjà assises... Morte de trouille, lorsque la porte de cette dernière s'ouvrit, laissant apparaître " l'Homme " en blouse blanche, elle se lève brusquement, soulève sa jupe, descend un énorme panty en disant :
" Docteur, Docteur, s'il vous plaît ! Regardez ce que j'ai là ! C'est grave, dites-moi, est-ce grave, Docteur ? "
Les yeux de ce Mr roulent éberlués.
" Attendez, je vais chercher mon collègue ! "
Il revient, accompagné d'un second Mr en blouse blanche, tout aussi éberlué que lui.
" Dites, Docteurs ! C'est quoi, s'il vous plaît, je n'ai pas le temps d'attendre ! "
" Pas d'affolement, brave dame, nous allons toquer au Médecin. Nous, nous se sommes que les peintres ! ".....